Intervention d’une socio-esthéticienne

Les élèves de la section ECP ont bénéficié de l’intervention de la seule socio-esthéticienne diplômée de la Nièvre. Magali BOURGY est en effet venue en personne présenter son métier qu’elle exerce au centre hospitalier de Nevers et répondre aux nombreuses questions des élèves et enseignants présents pour l’occasion. Du milieu carcéral aux structures médico-sociales, la plupart des aspects de cette profession en plein essor mais aussi encore méconnue ont été illustrés. L’accent étant mis sur la prise en charge des personnes souffrant de maladies cancéreuses. Cette nouvelle intervention représente un formidable point de convergence entre la section ECP et ASSP. En effet, Mme Bourgy a détaillé les soins du visage, des mains et des pieds, des ongles, les modelages avec des indications sur les prothèses capillaires et sur les  répercussions cutanées des chimiothérapies, l’importance de l’hydratation de la peau avec des produits adaptés et non photosensibilisants dans le contexte d’une prise en charge médicale.  Une intervention très intéressante, sur le prendre soin pour permettre de réinvestir autrement le corps en tant que corps objet de souffrance ou corps malade en envisageant malgré tout la notion de plaisir. Un grand merci à cette professionnelle qui a su captiver son auditoire par un témoignage clair et très humain qui a peut-être fait naître de nouvelles vocations.

Magali BOURGY témoignant de la force de son métier

Un air de Corée du Sud aux résidences Les Marizys

Un air de Corée du Sud aux résidences Les Marizys

Dans le cadre de la découverte du secteur du handicap, les élèves de 1ère bac pro ASSP ont visité Les résidences des Marizys à La Machine. Mme AUSSERT, chef de service, M. Yann MIGNOT, animateur et Célestin, résident, ont animé cette visite. Les élèves ont pu constater la diversité des prestations proposées et les équipements disponibles pour favoriser le bien-être des résidents, comme par exemple la baignoire avec hydromassage, ou encore les installations de domotique manoeuvrables par télécommandes,  permettant aux résidents des villas de compenser leur handicap.

A moins d’une semaine du début des jeux paralympiques d’hiver de Pyeongchang (qui se tiendront du 9 au 18 mars 2018), bonnets vissés sur la tête pour les uns et kimono traditionnel pour Madeline, les élèves ont proposé un billet d’avion pour la Corée du Sud et une animation sur cette thématique.

Passeports sportifs  individuels en mains, les  résidents ont pu se tester sur leurs connaissances lors d’un quiz en 15 questions proposé par Axel. L’animation s’est poursuivie avec différents ateliers reprenant les disciplines sportives des jeux paralympiques d’hiver  : curling sur table ou au sol, ski de descente sur un plateau, relais de la torche olympique, … mais aussi des jeux  de  hasard, de précision ou de  mémorisation : « allume la flamme » « recherche en montagne » « cartes mémoires ». Clara proposait également à chaque résident de réaliser son Bandabi, sympathique ours noir mascotte des jeux paralympiques. La collation « médailles des jeux paralympiques » a été  partagée autour d’un thé Sencha coréen, sur des airs de musique bien connus et festifs tels que Gangnam Style de Psy ou les reprises insolites du youtubeur Coréen Big Marvel. La fin d’après-midi a permis de  mettre à l’honneur les résidents ayant totalisé  le plus de points  durant l’animation : le podium final récompense Sylvain (69 points), Mickael (65 points) et Morgan (64 points). Bravo à tous les résidents  pour leur participation.

La satisfaction  manifeste des résidents est une formidable récompense pour les élèves, qui ont su profiter de cette visite pour mener à bien ce 3ème projet d’animation  collectif, entraînement pour leur projet d’animation individuel qu’il leur faudra mettre en œuvre lors de leur prochaine PFMP.

Le don d’organes : parlons-en !

Le don d’organes : parlons-en !

Nouvelle conférence programmée en AP pour sensibiliser cette fois à l’importance de parler en famille du don d’organes.Le docteur Michèle ROCHE-ALEXANDRE est ainsi venue rencontrer les élèves de dernière année accompagnée d’une personne ayant bénéficié d’une greffe. Après une présentation du cadre juridique et bioéthique ainsi que des conditions de réalisation, la représentante de l’association FRANCE ADOT 58 a souligné, chiffres à l’appui, le manque important de greffons en France. Or la première cause de cette pénurie est due aux familles qui s’opposent au prélèvement ne sachant pas clairement ce que souhaitait la personne décédée ou par méconnaissance des procédures.

La présentation s’est prolongée par le témoignage de Monsieur Joannic Alossery greffé du cœur, qui a partagé avec les élèves son émouvant vécu. À 41 ans, marié et père de deux enfants, il a en effet vu sa vie  brutalement changer, lorsqu’il a dû subir une greffe de cœur en urgence à la suite d’une maladie auto-immune. De nombreuses questions ont clôturé cette intervention.

Ceux qui le souhaitaient ont pu faire la demande de leur carte de donneur d’organes.  Pour ou contre, c’est une question à se poser en famille mais il est sûr que cela peut sauver beaucoup de vies. Le docteur a insisté sur le fait que la liste d’attente des demandeurs de greffes ne fait que croitre depuis ces 10 dernières années. »

Pour plus d’infos :

https://www.france-adot.org/adot-departementales/adot-58/presentation-nievre.html

 

Témoignage plein d’espoir d’un greffé du cœur

 

4ème édition de notre grande collecte !

4ème édition de notre grande collecte !

Bravo aux 10 élèves de terminale Bac pro ASSP qui grâce à nos fidèles partenaires (Bricomarché, Carrefour market, Leclerc, Boulangerie La grigne dorée et le centre hospitalier) ont réussi une belle collecte de dons au profit de la recherche contre le cancer et l’aide aux patients. La somme finale sera connue dans quelques jours et dépassera peut-être les 1300 euros de l’an dernier !!!!! Bravo à tous et bon courage pour les élèves qui continuent ce week-end de collecter dans leurs communes et rendez-vous vendredi pour remettre en main propre un beau chèque à Mme Dorléan, directrice des soins du centre Georges-François Leclerc à Dijon. Une pensée également pour Sarah qui faute de deux jambes valides n’a pas pu participer à l’opération du jour mais a réussi à collecter du côté de La Machine.

Marie et Raffaëlla au centre Leclerc

Léa à Bricomarché

Manon et Océane à Carrefour Market

Valentin au Centre Hospitalier de Decize

 

Chrystal, Justine et Mélanie à la boulangerie La grigne dorée

 

Projection privée au Cinéal de Decize

Projection privée au Cinéal de Decize

Aujourd’hui, c’était « ciné » pour les 73 élèves présents et l’équipe éducative. Au programme, l’adaptation cinématographique du roman de Pierre Lemaître, prix Goncourt 2013 : « Au-revoir là-haut ». La projection privée au Cinéal de Decize était offerte par le lycée. Le film semble avoir beaucoup plu si l’on en croit les premières critiques à la sortie de la salle en attendant le retour pour correction de la fiche d’exploitation pédagogique. L’histoire : Novembre 1919, deux rescapés des tranchées, l’un dessinateur de génie, l’autre modeste comptable, décident de monter une arnaque aux monuments aux morts. Dans la France des années folles, l’entreprise va se révéler aussi dangereuse que spectaculaire… A la fois tragique et burlesque, Dupontel signe une adaptation réussie teintée d’une critique sociétale à peine voilée. Ce film offre l’occasion à nos élèves de mieux appréhender cette période historique contemporaine avec l’émergence de l’art nouveau au travers de ces années que l’on qualifiera plus tard de folles ! C’est enfin le privilège de découvrir le travail artistique magnifique de Cécile Kretschmar créatrice des masques de ce long métrage.. Un film qui conduira les élèves à débattre en classe sur différentes pistes comme l’importance des commémorations de la grande guerre ou la capacité d’accomplir un acte immoral par amitié.